Présentation

Nos valeurs


Liberté, Égalité et Fraternité
 :

La Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm défend avec force et vigueur ces principes fondamentaux, qui constituent la devise de la République : « Liberté, Égalité, Fraternité »,

La liberté de Conscience :

Les principes fondateurs de la Franc-Maçonnerie universelle s’inscrivent dans la liberté absolue de conscience. La Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm exclut rigoureusement tous les fondamentalismes, les intégrismes de tous ordres et les dérives sectaires. Elle combat vigoureusement le racisme et les ennemis de la démocratie.

Vivre ensemble dans l’Amour et la Fraternité Universelle :

La Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm considère que l’Amour et la Fraternité Universelle doivent constituer le fondement, le sens profond de la démarche de toutes celles et ceux qui souhaitent nous rejoindre.

La Mixité dans les Travaux,

La Mixité est une réalité à la Grande Loge de Memphis-Misraïm puisqu’elle réunit des loges mixtes, féminines qui acceptent les frères visiteurs, et masculines qui acceptent les sœurs visiteuses.

La Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm réunit ainsi des femmes et des hommes de tous horizons et de toutes générations, issus d’univers sociaux, politiques ou religieux différents, dans l’harmonie et la concorde universelles.

Ces valeurs, nous les portons et les défendons au quotidien.

La Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm prône aussi l’humilité, la tolérance, le respect de l’autre, l’intégrité, la loyauté et le respect des engagements pris, des serments prêtés.

Fraternité 

L’Amour est au cœur de notre vie de Maçon, une véritable foi en l’Homme et agir pour le bien, est la clef de voute du soutien, du réconfort et de l’entraide.

Notre rituel nous engage à cet effet à l’action par le Cœur : « Fortifions dans nos cœurs l’amour de notre prochain. »

La pratique de la fraternité et de la solidarité, caractérise l’idéal maçonnique et la Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm ne déroge pas à cet engagement, ce devoir sacré.

La fraternité est ainsi l’une des bases essentielles de notre Ordre, un véritable impératif et une obligation pour toutes les Sœurs et tous les Frères.

C’est pour nous ce ciment, fortifiant chaque jour davantage tous les maillons de notre grande chaine d’union.

Elle se veut dans notre Ordre, authentique, sincère, vraie et se traduit dans cette main tendue vers l’autre, dans ce rapprochement vers l’autre, dans cette proximité à l’autre.

La Fraternité au sein de notre Obédience, c’est d’accompagner les Sœurs et les Frères afin de les aider à surmonter le mieux possible, les épreuves de la vie (accidents de vie, perte d’emploi, maladie, isolement, etc.)

Notre action se reflète dans une démarche éthique correspondant aux valeurs humanistes que véhicule notre Obédience au travers de notre rite et qui s’inscrit dans cette empathie, dans le regard fraternel porté à l’autre, pour l’autre.

Nous recherchons enfin les solutions qui nous permettent de redonner confiance et espoir à ceux qui vivent une période difficile, en les amenant avec amour fraternel à être acteurs de l’issue favorable à leur situation.

Historique

Pour évoquer l’historique de la Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm, il est préalablement nécessaire de faire celui très synthétique du rite depuis sa création, puis d’évoquer la période de ces cinquante dernières années.

Afin d’avoir une vision globale de l’histoire du rite, nous vous invitons à parcourir notre rubrique « Le rite de Memphis-Misraïm », mais en naviguant sur internet, vous trouverez toutefois à cet effet différentes versions et personne ne détenant évidemment la vérité, nous nous bornerons à présenter celle qui nous concerne.

Misraïm, Memphis et Memphis-Misraïm

Sous le second empire, la franc-maçonnerie « égyptienne » est représentée par deux rites maçonniques, ceux de Misraïm et de Memphis. Ces deux rites travaillent selon une échelle de grade respectivement de 90 et 95 degrés.

En 1862, Jacques-Etienne MARCONIS DE NÈGRE agrège au Grand Orient de France le rite de Memphis, dont il est le fondateur et le « Grand Hiérophante », et à la demande de cette Obédience, réduit l’échelle de 95 à 33 degrés.

En 1881, la fusion des rites de Misraïm et de Memphis est réalisée et donne naissance au rite de Memphis-Misraïm, même si une partie du rite de Misraïm s’y refuse. Le Rite est pratiqué selon l’échelle en 33 degrés bien que certains soient réfractaires, notamment aux USA.

John YARKER, un occultiste anglais et auteurs de nombreux ouvrages, devient le Grand Hiérophante pour l’Europe. Il modifie la composition de l’échelle en 33 degrés et rédige de nouveaux rituels.

Dans les dernières années du 19ème siècle, le Grand Orient de France ne pratique presque plus le rite, bien que ce dernier en possède toujours les droits depuis son dépôt en 1862, au sein du Grand Collège des Rites.

En 1934, au Convent de Bruxelles, une échelle avec 90 grades d’instruction auxquels on ajoutait 9 grades dits « administratifs » est officialisée.

Robert AMBELAIN

En 1960, Robert AMBELAIN succédant à Charles-Henri DUPONT prend la Direction du rite de Memphis-Misraïm et le reforme en profondeur. Il réécrit les rituels, structure le rite et le fait rayonner dans de nombreuses régions du monde.

Lorsqu’il cède sa charge de « Grand Maitre Mondial » (titre qui n’existe plus), c’est le début d’une période très mouvementée – peu importe ici les raisons – qui s’amplifie en 1995 jusqu’aux années 2000, période de l’éclatement du Rite en de multiples Obédiences, toutes se revendiquant d’une filiation authentique. Robert AMBELAIN décède le 27 mai 1997.

Le mode de fonctionnement pyramidal avec l’échelle en 99 degrés reposant sur un « Souverain Sanctuaire » et associé à une Direction «  ad vitam » qui administrait toutes les loges du 1er degré jusqu’au dernier, avec parfois une autocratie et des luttes d’égo devenues pratiquement le quotidien du rite, rendirent l’Ordre extrêmement instable.

Quelques loges « égyptiennes » demandèrent alors leur affiliation au Grand Orient de France et en 1999, sous la Grande Maîtrise de Philippe GUGLIELMI et avec l’implication de son Premier Grand Maitre Adjoint Ludovic MARCOS (+), ces loges furent intégrées et la patente du rite égyptien en 33 degrés détenue par le Grand Orient de France depuis 1862, était activée avec une organisation totalement distincte qui offre une réelle souveraineté des loges et des Collèges, conforme aux valeurs de démocratie de l’Obédience.

La Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm

La Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm est née à cette époque, soit quelques mois plus tard et rapidement reconnue dans le paysage maçonnique Égyptien.

Or, les Obédiences égyptiennes qui existaient, travaillaient toujours selon cette échelle en 99° avec ce mode de fonctionnement pyramidal, qui continuait de provoquer des dissensions.

Après avoir pris la décision de ne plus se soumettre à une Direction mondiale du rite de Memphis-Misraïm d’une part, et à vie de l’autre.., la Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm continuait son activité en élargissant progressivement ses relations avec les grandes Obédiences maçonniques.

Notre Obédience entretenait déjà des liens d’amitié avec le Grand Orient de France, lorsqu’en 2015, elle faisait le choix de ne pratiquer le Rite de Memphis-Misraïm que selon l’échelle en 33 degrés que nous avons évoquée.

Elle bénéficiait alors de deux Patentes remises par le Grand Orient de France. Et ce n’est qu’en 2016, sous la nouvelle gouvernance de l’Obédience, que cette décision fut mise réellement en application.

Depuis son indépendance et ainsi sa création, la Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm n’a jamais cessé d’être l’une des principales références de la maçonnerie égyptienne et c’est actuellement la plus ancienne Obédience mixte par ailleurs reconnue, ne pratiquant que le Rite de Memphis-Misraïm, selon l’échelle en 33 degrés.

La Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm  est reconnue par la plupart des Puissances maçonniques significatives, avec lesquelles elle entretient des relations fraternelles suivies dans le cadre de protocoles divers.

Rite de Memphis-Misraïm

L’historique du Rite de Memphis-Misraïm qui vous est proposé n’a pas vocation à être exhaustif. Il s’agit simplement de vous présenter les principales étapes de construction de ce Rite.

Nous renvoyons les lecteurs qui souhaiteraient en apprendre davantage, à la lecture d’ouvrages, dont un certain nombre de références vous sont indiquées à la fin de cet exposé.

Au cours du 18ème siècle, un certain nombre d’Ordres initiatiques s’inspirant de l’Égypte antique sont apparus comme celui des Architectes africains, (voulant dire égyptiens) fondé par Karl Friedrich KÖPPEN avec en support son livre «  Crata Repoa ou initiation aux anciens mystères des prêtres d’Égypte », le Rite primitif des Philadelphes, l’Ordre sacré des Sophisiens, les Amis du désert etc..

Les fondateurs s’inspiraient de plusieurs sources. D’une part les travaux de praticiens de sciences occultes, qu’ils soient mages, alchimistes et de l’autre d’auteurs.

C’était le cas d’Athanasius KIRCHER régulièrement cité avec son œuvre «  Œdipus Ægyptiacus » sur la philosophie et l’égyptologie, d’autant qu’il disait que ses sources étaient l’astrologie chaldéenne, la kabbale hébraïque, la mythologie grecque, les mathématiques de Pythagore, l’alchimie arabe et la philologie latine.

Il en était de même de l’Abbé Jean TERRASSON, avec son œuvre « Séthos, Histoire ou vie tirée des monuments, anecdotes de l’ancienne Égypte » traduit, disait-il, d’un manuscrit grec, en fait inventée et, pour autant générant beaucoup de succès.

Mais c’est surtout au retour de la campagne d’Égypte, menée par le général BONAPARTE, que se développe l’égyptomanie, qui donnera naissance à plusieurs Rites maçonniques structurés comme les Rites de Misraïm et de Memphis.

Le rite de Misraïm

Joseph BALSAMO, dit Alexandre comte de Cagliostro, est partout en Europe et revendique de pratiquer la vraie franc-maçonnerie égyptienne, alors que ses rituels sont plutôt théurgiques, magiques, avec des prières et de la divination. Il aurait de grandes connaissances en Kabbale et d’autres disciplines des sciences occultes. Il possèderait des dons, serait de plus un guérisseur et attire ainsi énormément de monde.

 Il fonde le « Rite de la Haute Maçonnerie Égyptienne » et en 1784, il ouvre à Lyon, une loge égyptienne, sous le nom de « La Sagesse Triomphante ». En 1785 il est néanmoins emprisonné pour l’histoire du Collier de la Reine, puis libéré.

Quant à la naissance du Rite de Misraïm, les avis divergent. Selon certains, il serait officiellement créé à Venise en 1788, lorsqu’un groupe de Sociniens aurait reçut de CAGLIOSTRO une patente de Constitution, assortie des premiers grades maçonniques qu’il aurait obtenus dans une loge membre de la Grande Loge Unie d’Angleterre.

CAGLIOSTRO est de nouveau emprisonné en 1789, sur ordre du Pape Pie VI, dans une geôle dont il ne ressortira plus et meurt le 26 août 1795.

En 1815, le Rite de Misraïm en 90 degrés est introduit en France par les frères BÉDARRIDE qui auraient reçu leurs grades deux ans plus tôt en Italie, de même que l’autorisation de créer le Rite en France.

Le rite de Memphis

Comme nous l’avons vu précédemment, divers rites existaient et en 1798 l’un deux, le Rite primitif de Narbonne est importé d’Égypte par des officiers de l’armée de Bonaparte, qui avaient installé une Loge au Caire.

En 1815, Samuel HONIS, un égyptien du Caire qui avait été initié dans cette loge, fonde en France à Montauban « Les Disciples de Memphis » avec vraisemblablement Gabriel-Mathieu MARCONIS et d’autres frères. En 1816, Gabriel-Mathieu MARCONIS en est le Grand Maitre.

Cette loge aurait été considérée comme la loge mère du Rite de Memphis car en effet, après une période de sommeil, Jacques-Etienne MARCONIS DE NÈGRE (de NÈGRE aurait été rajouté) fils de Gabriel-Mathieu et haut gradé du Rite de Misraïm dont il aurait été radié, assisté lui aussi d’autres frères, réunit les degrés des divers Rites existants, pour en structurer un nouveau.

En 1838, le Rite officiel de Memphis est créé par Jacques-Etienne MARCONIS DE NÈGRE qui est élu Grand-Maître, Grand Hiérophante du Rite.

La franc-maçonnerie « égyptienne » était ainsi représentée par deux Rites maçonniques, ceux de Misraïm et de Memphis. Ces deux Rites travaillaient selon une échelle respectivement de 90 et 95 degrés.

C’est en sa qualité de Grand Hiérophante que MARCONIS DE NÈGRE se rend aux Etats-Unis en 1856 où il établit un Souverain Sanctuaire. Il développe de même son Rite à l’international : Angleterre, États-Unis, Australie, Égypte…

Début 1862, Napoléon III souhaitant garder le contrôle sur la franc-maçonnerie, nomme le maréchal MAGNAN Grand Maitre du Grand Orient de France, avec pour mission d’unifier les Obédiences maçonniques françaises, sommées de reconnaitre son autorité et de s’agréger au Grand Orient de France.

C’est ce que fait MARCONIS DE NÈGRE de son Rite de Memphis auprès du Grand Collège des Rites du Grand Orient de France, avec de plus l’apport de quelques loges et en acceptant la réduction de son échelle de grades de 95 à 33 degrés. Il lui est également demandé d’abandonner son titre de Grand Hiérophante. Il meurt en 1868 dans l’oubli quasi total.

En 1872, Harry SEYMOUR le nouveau Grand Maitre Souverain Sanctuaire de Memphis au États-Unis, donne Patente à John YARKER, un occultiste anglais possédant des connaissances et grades dans divers Rites et systèmes ésotériques, afin d’établir un Souverain Sanctuaire pour l’Angleterre et l’Irlande.

John YARKER, modifie la composition de l’échelle en 33 degrés qu’il nomme Rite Ancien et Primitif de la Maçonnerie et en rédige les rituels.

John YARKER était proche de Giambattista PESSINA qui dirigeait à Naples un Rite Réformé de Misraïm. En 1881, YARKER reçoit de lui une charte de ce Rite de Misraïm en échange d’une charte de Memphis.

Dans la même période, divers Souverains Sanctuaires de Memphis reconnaissent Guiseppe GARIBALDI qui est un haut Dignitaire du Rite de Misraïm de même que de Memphis, comme Grand Hiérophante de Memphis, héritier de MARCONIS DE NÈGRE. John YARKER en aurait été le Substitut.

GARIBALDI travaille au rapprochement des deux Rites, mais c’est en 1881 que les Rites égyptiens (Memphis et Misraïm, en tout cas une partie) étaient unifiés vraisemblablement par John YARKER pour former le Rite de Memphis-Misraïm.

Le Général GARIBALDI meurt en 1882. John YARKER devient le Grand Hiérophante.

Le rite de Memphis-Misraïm

En 1865, le frère Jacques RAGAIGNE Vénérable d’une Loge de Misraîm, mais également Dignitaire du Rite, intègre le Grand Orient de France en remettant la Patente de Misraïm.

Le Grand Orient possède ainsi la Patente de Memphis et celle de Misraîm.

Lors de la fusion des Rites de 1881, le Souverain Grand Conseil Général du Rite de Misraïm pour la France refuse, quant à lui, d’entrer dans la Confédération des Rites-Unis de Memphis-Misraïm en préférant conserver ses grades jusqu’au 90ème et publie d’ailleurs ses Constitutions en 1886 avec Hyppolite OSSELIN comme dirigeant.

L’échelle en 33 degrés de Memphis est progressivement abandonnée au profit de celle en 95 degrés. Vers la fin du 19ème siècle, le Rite n’est pratiquement plus pratiqué au Grand Orient de France.

Au tout début du 20ème siècle, le Rite de Misraîm est fermé par Jules OSSELIN (fils d’Hyppolite).

Le Grand Hiérophante John YARKER meurt en 1913. Sur le plan international, Théodore REUSS le remplace, puis Guérino TROILO.

Plusieurs Grands Maitres nationaux se sont également succédé comme Gérard ENCAUSSE (dit “Papus”), Charles DETRÉ, Jean BRICAUD qui a introduit le 66ème degré de Patriarche Grand Consécrateur que nous retrouvons au 22ème dans l’échelle en 33 degrés de John YARKER, et en 1934 Constant CHEVILLON.

En 1934, au Convent international du Rite de Bruxelles, il est décidé d’abandonner l’échelle en 33 degrés de John YARKER et de pratiquer officiellement une échelle en 99 degrés, soit 90 grades d’instruction et 9 grades dits administratifs. Les Rituels du Rite Ecossais Ancien et Accepté sont adoptés pour les grades du 4ème au 33ème degré.

En 1944 Georges BOGÉ DE LAGRÈZE est le Grand Maitre International et, Charles-Henry DUPONT le Grand Maitre National. En 1960, Robert AMBELAIN lui succède.

Le Rite de Memphis-Misraïm au 20ème siècle

Robert AMBELAIN, était un homme hors du commun, en tout cas de celui des maçons. Érudit, intelligent, lucide, cultivé et détenant une expertise dans de nombreux domaines ésotériques, il a totalement revisité les rituels de Memphis-Misraïm notamment pour les 3 premiers degrés, dans une forme entièrement nouvelle, sans rapport avec ceux qui se pratiquaient bien avant sa prise en charge du Rite.

Il a maintenu l’échelle en 99 degrés avec l’utilisation des rituels du Rite Ecossais Ancien et Accepté pour les grades du 4ème au 33ème degré. Le Rite rayonne partout dans le monde et est reconnu par les grandes Obédiences.

En 1966, à l’occasion du Convent International du Rite, Robert AMBELAIN devient « Grand Maître Mondial et Grand Hiérophante Mondial » en fusionnant la maçonnerie nationale de son prédécesseur (Charles‑Henry DUPONT ) avec la maçonnerie internationale de l’ancien Grand Maitre Georges BOGÉ DE LAGRÈZE.

En 1985, lorsqu’il cède sa charge de « Grand Maitre Mondial » (titre qui n’existe plus), c’est le début d’une période très mouvementée – peu importe ici les raisons – sur plusieurs années qui s’amplifie en 1995. Robert AMBELAIN décède le 27 mai 1997.

Cette situation perdurera jusqu’aux années 2000, période de l’éclatement du Rite en de multiples Obédiences, toutes se revendiquant d’une filiation authentique…invérifiable pour la plupart.

Le Rite de Memphis-Misraïm de nos jours

Quelques loges « égyptiennes » las de cette situation, demandent alors leur admission au Grand Orient de France et en 1999, sous la Grande Maîtrise de Philippe GUGLIELMI et avec le soutien de son Premier Grand Maitre Adjoint Ludovic MARCOS (+), outre l’intégration de ces loges, il est décidé du réveil de la Patente du Rite égyptien en 33 degrés détenue par le Grand Orient de France depuis 1862.

Désormais, le Rite de Memphis-Misraïm comporte deux courants en France métropolitaine, France d’Outre mer et à l’international,

– L’un avec fonctionnement pyramidal de l’échelle en 99 degrés, reposant sur un « Souverain Sanctuaire » et le cas échéant toujours associé à un Dirigeant «  ad vitam », qui d’un niveau supérieur au Grand Maitre des Ateliers symboliques, a l’autorité sur toutes les loges du 1er degré jusqu’au dernier.

  •  Les rituels des 3 premiers degrés pratiqués sont majoritairement ceux de Robert AMBELAIN, et les rituels 4ème au 33ème ceux du Rite Ecossais Ancien et Accepté.

– L’autre avec la pratique du Rite selon l’échelle en 33 degrés de John YARKER avec la Patente de 1862 de MARCONIS DE NEGRE dont le Grand Orient de France est le dépositaire, qui offre une organisation totalement différente.

Il n’y a pas de dirigeant « ad vitam », la structure des hauts grades est distincte des loges symboliques sur lesquelles elle n’a aucun droit et elle assure de même une réelle souveraineté aux Ateliers des grades supérieurs au 3ème .

  •  Les rituels des 3 premiers degrés pratiqués sont également ceux de Robert AMBELAIN et les rituels des degrés supérieurs au 3ème , selon l’échelle de John Yarker, sont ceux du Grand Ordre Egyptien du Grand Orient de France.

La Grande Loge Mixte de Memphis-Misraïm a fait le choix de pratiquer le Rite selon l’échelle en 33 degrés de John YARKER, sous Patentes données par le Grand Orient de France.

* Les Rites maçonniques égyptiens – auteur Roger DACHEZ -collection Que sais-je édition PUF, La franc-maçonnerie Égyptienne de Memphis-Misraïm de Serge CAILLET aux éditions Dervy, Le Rite Egyptien au Grand Orient de France : Une voie spirituelle de Christian PERROTIN également aux éditions Dervy et autres..

Obédiences amies

Grande Loge Mixte de France

Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal

Grande Loge de France

Grand Orient de France

Grande Loge Féminine de France

Fédération Française du Droit Humain

Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm

Grande Loge Mixte Universelle

Grande Loge Mixte Souveraine

Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité

Loge Nationale Mixte Française

Grande Loge Nationale Française

Loge Nationale Française

Grande Loge Symbolique de France

Le Grand Orient de Catalogne

Le Grand Orient du Luxembourg

La Grande Loge Symbolique du Portugal

La Grande Loge Symbolique de Lusitanie

La Grande Loge Initiatique Mixte de Madagascar

Obédiences amies

Grande Loge Mixte de France

Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal

Grande Loge de France 

Grand Orient de France

Grande Loge Féminine de France

Fédération Française du Droit Humain

Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm 

Grande Loge Mixte Universelle

Grande Loge Mixte Souveraine

Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité

Loge Nationale Mixte Française

Grande Loge Nationale Française 

Loge Nationale Française

Grande Loge Symbolique de France

Le Grand Orient de Catalogne

Le Grand Orient du Luxembourg

La Grande Loge Symbolique du Portugal

La Grande Loge Symbolique de Lusitanie

La Grande Loge Initiatique Mixte de Madagascar

La Grande Loge Symbolique de Lusitanie